lundi
16 janvier 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Les pre­miers pas de la Sainte Famille de Jésus, Marie et Joseph, ren­contrent la vio­lence des hommes. L’his­toire de cette famille, contrainte de se réfu­gier hors de son pays, res­sem­ble à celles de tant de famil­les d’aujourd’hui, chré­tien­nes ou non, obli­gées de fuir leur maison à cause de la guerre ou obli­gées de se sépa­rer à cause de la faim. En cette période des fêtes, nous pou­vons prier pour les chré­tiens d’orient comme pour tous les réfu­giés dont Jésus est le frère.

L’évangéliste nous pré­sente Jésus enfant, par­cou­rant l’iti­né­raire jadis emprunté par le peuple hébreu. Il fut conduit par Dieu et Moïse pour passer de l’escla­vage à la liberté. Jésus, le Fils de Dieu est venu au cœur de l’his­toire des hommes pour allu­mer en eux l’espé­rance de la Réconciliation. Il nous appelle aujourd’hui, par la force de son Esprit, à deve­nir arti­sans de paix et de fra­ter­nité.

« La fra­ter­nité com­mence habi­tuel­le­ment à s’appren­dre au sein de la famille, sur­tout grâce aux rôles res­pon­sa­bles et com­plé­men­tai­res de tous ses mem­bres, en par­ti­cu­lier du père et de la mère », nous rap­pelle le Pape François dans son mes­sage pour la jour­née de la Paix. La famille est le lieu où l’on apprend à vivre dans la liberté, la res­pon­sa­bi­lité, et à gran­dir comme dis­ci­ple du Christ.

N’oublions pas de rendre grâce pour les joies qu’elle nous donne de vivre. Demandons aussi la lumière pour les moments d’obs­cu­rité. Et comme nous l’indi­que l’apôtre Paul, « par-dessus tout cela, qu’il y ait l’amour : c’est lui qui fait l’unité dans la per­fec­tion. »

Père Christophe MARTIN

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales