jeudi
14 décembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Le texte que la litur­gie nous pro­pose en ce diman­che est un texte d’une grande richesse qui nous inter­roge sur de nom­breux aspects de notre foi et de notre pra­ti­que reli­gieuse. L’évangile de la sama­ri­taine sou­lève de mul­ti­ples ques­tions pour nour­rir notre carême :

  • « L’eau que je lui donnerai deviendra en lui source jaillissante pour la vie éternelle » Que représente pour nous le baptême ? Comment vivons-nous de cette eau vive qui nous a été donnée ? Est-elle pour nous source de vie éternelle ? Le baptême a-t-il transformé nos vies ?
  • « Ma nourriture c’est de faire la volonté de celui qui m’a envoyé et d’accomplir son œuvre. » Quel est le lien entre le baptême et notre participation à l’eucharistie ? Comment accomplissons-nous l’œuvre de Dieu dans le monde ? Quelle place tient l’eucharistie dans notre vie chrétienne ?
  • « Je vous ai envoyés moissonner là où vous n’avez pas pris de peine. » Quelle place tiennent le témoignage et la mission dans notre vie de baptisés ?
  • « Venez voir un homme qui m’a dit tout ce que j’ai fait. Ne serait-il pas le messie ? » Quelle est la place de la vérité dans notre relation à Dieu, dans nos rapports avec les autres ? La vérité nous rend-elle libres ou nous effraie-t-elle ?
  • « Toi qui es juif, tu me demandes à boire, à moi, une samaritaine ? » Comment accueillons-nous l’autre dans sa différence ? Jésus transforme la vie d’une femme samaritaine aux nombreux maris, une femme avec laquelle personne ne veut être vu. Avons-nous des personnes qui ne nous semblent pas dignes de nous ?
  • « Nous savons que c’est vraiment lui le Sauveur du monde. » Et, pour nous, qui est Jésus ? Est-il le Sauveur ? Avons-nous la foi de ces samaritains ?

Rien que la lec­ture de ce texte peut suf­fire à nour­rir notre prière et notre foi pour abor­der en paix le mys­tère pascal. Alors, fai­sons route avec le Christ et la sama­ri­taine jusqu’au matin de Pâques.

Père Damien Stampers

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales