lundi
27 février 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Marin, Maxime, Guillaume, Louise, Emmy, Nina, Jeanne, Nolhann, Stanislas, Constant, Coline, Benjamin, Lucas, Morgane, Sarah, Yann, Lucas, Daphnée, Oscar, Amandine, Christopher, Bao, Camille, Leslie, Giliane, enfants et adul­tes, com­mu­nient aujourd’hui pour la pre­mière fois.

A cette occa­sion, je vous livre le témoi­gnage per­son­nel que donne Saint Jean-Paul II dans l’ency­cli­que Ecclesia de Eucharistia (L’Eglise vit de l’Eucharistie n°59).

« Depuis plus d’un siècle, chaque jour, à partir de ce 2 novem­bre 1946 où j’ai célé­bré ma pre­mière messe dans la crypte Saint Léonard de Wawel à Cracovie, mes yeux se sont concen­trés sur l’hostie et sur le calice, dans les­quels le temps et l’espace se sont en quel­que sorte contrac­tés et dans lequel le drame du Golgotha s’est à nou­veau rendu pré­sent avec force, dévoi­lant sa mys­té­rieuse contem­po­ra­néité. Chaque jour, ma foi m’a permis de reconnaî­tre dans le pain et le vin consa­crés le divin pèle­rin qui un cer­tain jour, fit route avec les deux dis­ci­ples d’Emmaüs pour ouvrir leurs yeux à la lumière et leur cœur à l’Espérance. Frères et sœurs très chers, per­met­tez que, dans un élan de joie intime, en union avec votre foi et pour la confir­mer, je donne mon propre témoi­gnage de foi en la sainte Eucharistie. Ici se trouve le trésor de l’Eglise, le cœur du monde, le gage du terme auquel aspire tout homme, même incons­ciem­ment. Il est grand ce mys­tère, assu­ré­ment il nous dépasse et il met à rude épreuve les pos­si­bi­li­tés de notre esprit d’aller au delà des appa­ren­ces. Ici, nos sens défaillent, mais notre foi seule enra­ci­née dans la Parole du Christ trans­mise par les apô­tres, nous suffit. Permettez que, comme Pierre à la fin du Discours eucha­ris­ti­que dans l’Evangile de Jean, je redise au Christ, au nom de toute l’Eglise, au nom de chacun d’entre vous : « Seigneur à qui irions-nous ? Tu as les Paroles de la vie éternelle. »

Forts de ce témoi­gnage renou­ve­lons ensem­ble notre foi et notre atta­che­ment dans l’Eucharistie, demeu­rons en sa pré­sence.

Père Stanislas LEMERLE

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales