lundi
29 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

« Ô Saint Esprit, je vous implore hum­ble­ment. Soyez avec moi tou­jours afin que je n’agisse en toute chose que par vos sain­tes ins­pi­ra­tions. » Telle est la prière ins­crite sur l’image-sou­ve­nir qu’un cer­tain nombre de parois­siens ont reçu enfants au jour de leur pre­mière com­mu­nion et à laquelle beau­coup d’entre eux res­tent par­ti­cu­liè­re­ment atta­chés puisqu’elle les a guidés dans leur pre­miers pas jusqu’à l’âge adulte, et peut-être encore aujourd’hui.

L’Esprit-Saint est lar­ge­ment repré­senté dans notre église qui lui est consa­crée, selon le vœu de son pre­mier dona­teur. Dès les scènes de la créa­tion du nar­thex, où l’Esprit de Dieu pla­nait sur les eaux pri­mor­dia­les, en pas­sant par le vent dans les ten­tu­res du Cénacle où sont réunis les apô­tres entou­rant la Vierge Marie et sur les­quels se sont posées les lan­gues de feu, ces repré­sen­ta­tions nous disent quel­que chose de l’action de l’Esprit-Saint dans la vie de l’Eglise et la nôtre.

C’est l’Esprit qui souf­fle sur la com­mu­nauté des apô­tres en ren­dant féconde la Parole de Pierre au jour de la Pentecôte et, à leur suite, celle des Pères de l’Eglise et de tous les mis­sion­nai­res.

C’est l’Esprit qui a guidé les paro­les des pères des conci­les pour réaf­fir­mer la foi de l’Eglise et sa fidé­lité à la Parole de l’Evangile. 

C’est l’Esprit qui a donné à d’innom­bra­bles mar­tyrs de mourir en témoi­gnant de leur foi face aux per­sé­cu­tions, jusqu’à notre époque contem­po­raine.

C’est l’Esprit qui a comblé d’intel­li­gence et de sagesse, mais aussi d’audace, les fon­da­teurs de nou­veaux ordres reli­gieux pour renou­ve­ler l’Eglise dans sa vita­lité.

C’est l’Esprit qui a ins­piré les artis­tes qui se sont mis, grâce à leurs talents, au ser­vice de la gloire de Dieu.

C’est l’Esprit qui anime la vie de cette mul­ti­tude de saints, vic­to­rieux de l’esprit du monde par le don de force.

Histoire admi­ra­ble, c’est cela la Pentecôte. Laissons-nous porter par l’Esprit de Dieu.

Père Stanislas LEMERLE

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales