mercredi
22 novembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito
JPEG - 21.7 ko
La Pentecôte de Maurice Denis

Puisque notre église est placée sous le patro­nage du Saint Esprit, la célé­bra­tion de la Pentecôte prend pour notre com­mu­nauté parois­siale un relief par­ti­cu­lier. Contempler la venue de l’Esprit sur les dis­ci­ples de Jésus et son action en eux et au milieu d’eux, c’est déjà entrer au cœur du mys­tère de l’Eglise. Pour ce faire, nous dis­po­sons de deux moyens très acces­si­bles. Le pre­mier consiste à médi­ter le texte de Paul que la litur­gie nous pro­pose en ce jour. L’Apôtre écrit aux chré­tiens de Corinthe : « Les dons de la grâce sont variés, mais c’est tou­jours le même Esprit... Chacun reçoit le don de mani­fes­ter l’Esprit en vue du bien de tous » (1Co 12). Il nous rap­pelle que diver­sité et unité ne s’oppo­sent nul­le­ment, puis­que les dons les plus variés, expres­sion de l’iné­pui­sa­ble richesse de l’Esprit, sont au ser­vice de la com­mu­nion. Par delà les aspects visi­bles de l’Eglise, sur les­quels nos contem­po­rains peu­vent porter un regard plus ou moins bien­veillant, il y a une réa­lité cachée que seule la foi est capa­ble d’entre­voir, une vie débor­dante qui a sa source en Dieu. Le second moyen est, lui aussi, à notre portée, puis­que nous avons la chance de pos­sé­der dans notre église la grande pein­ture où Maurice Denis a repré­senté l’événement de la Pentecôte. Pourquoi ne pas nous arrê­ter un moment devant cette œuvre magis­trale ? L’artiste a mis à profit les res­sour­ces de son talent pour illus­trer cette affir­ma­tion de la foi chré­tienne : depuis près de deux mille ans, l’Esprit Saint fait vivre l’Eglise, il anime celles et ceux qui, dans la com­mu­nauté, accom­plis­sent les ser­vi­ces les plus variés au nom du Seigneur.

Père Gérard Chantereau

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales