mercredi
18 janvier 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Quelle redou­ta­ble res­pon­sa­bi­lité que celle qui est confiée à Pierre par Jésus : « Tout ce que tu auras lié sur la Terre, sera lié dans les cieux. ». Cela consiste à faire connaî­tre le visage de Dieu, à rendre visi­ble, malgré ses fai­bles­ses, un Dieu qui veut par­don­ner et sauver.

Cette démar­che du Christ est dans la logi­que de l’Incarnation : Dieu envoie son Fils et de même que le Père l’a envoyé, il envoie Pierre et les apô­tres afin de donner un visage concret à l’amour de Dieu.

Nous com­pre­nons mieux en quoi consiste cette res­pon­sa­bi­lité qui est « ser­vice », « minis­tère », en voyant aujourd’hui le Pape François trou­ver les gestes qui convien­nent à notre monde pour faire per­ce­voir la misé­ri­corde de Dieu.

En disant « tu es Pierre et sur cette pierre, je bâti­rai mon Eglise », Jésus charge l’apôtre de pren­dre soin d’un peuple qui fera reten­tir l’appel à vivre en enfants de Dieu sauvés par le Christ. Mais Jésus ne confie cette mis­sion qu’après avoir reconnu que l’apôtre est accueillant à l’Esprit de son Père. Cet Esprit seul peut donner la foi, la force de pro­cla­mer « Jésus Messie ». Plus tard, Jésus deman­dera à l’apôtre : « M’aimes-tu ? » fon­dant ainsi sur la rela­tion per­son­nelle avec lui la tâche de pren­dre soin de son peuple.

Baptisés, nous sommes envoyés pour être, pour notre part, signes de la Bonne Nouvelle. A nous aussi, Jésus demande de gran­dir en rela­tion étroite avec lui en étant accueillants à son Esprit.

Père Christophe MARTIN

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales