dimanche
26 février 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

En cette fête de la Nativité du Seigneur, médi­tons les mots admi­ra­bles que ce mys­tère ins­pi­rait à Pierre de Bérulle, l’un des grands maî­tres spi­ri­tuels du 17è siècle : « Le Fils de Dieu est en silence, et en impuis­sance même de parler à cause de son enfance, lui qui est la puis­sance, la parole et la sagesse de son Père. C’est la puis­sance de son amour qui le réduit en cet état de peti­tesse et d’impuis­sance. Adorons et admi­rons un état si humble en un être si grand et une telle fai­blesse en une telle puis­sance. »

En cette période de fêtes, nous sommes sou­vent obli­gés de courir ; l’agi­ta­tion et par­fois le tumulte règnent autour de nous et nous entraî­nent par­fois. Avec les ber­gers de Bethléem, prê­tons l’oreille à la joyeuse annonce de l’ange : « Aujourd’hui vous est né un sau­veur… Il est le Messie, le Seigneur. » C’est bien « aujourd’hui » que reten­tit pour nous ce mes­sage. Retrouvons notre regard d’enfants et décou­vrons avec émerveillement « le nou­veau-né emmailloté et couché dans la man­geoire. » Sans pro­non­cer un seul mot, il nous révèle, dans cette pré­sence humble et silen­cieuse, l’amour sans bornes dont Dieu aime le monde. Gardons en mémoire cette parole de Jésus : « Heureux vos yeux parce qu’ils voient… Beaucoup de pro­phè­tes ont sou­haité voir ce que vous voyez et ne l’ont pas vu. » Allons à la crèche. Accueillons le signe qui nous est offert. Laissons nos cœurs débor­der de reconnais­sance et de joie ! En cet enfant nou­veau-né, Dieu est vrai­ment avec nous : Emmanuel. Bien mieux, son Fils unique devient l’un d’entre nous.

Père Gérard Chantereau

creche

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales