mercredi
22 novembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Pendant cette période ultime de pré­pa­ra­tion aux sacre­ments de l’ini­tia­tion chré­tienne, les 3è, 4è et 5è diman­ches de Carême, l’Eglise offre aux caté­chu­mè­nes de vivre à trois repri­ses un rite péni­ten­tiel que l’on appelle « scru­tin ». Ce terme dési­gne le dis­cer­ne­ment entre la lumière et les ténè­bres, la vie et la mort, le bien et le mal... Les futurs bap­ti­sés sont invi­tés à se placer dans la lumière du Christ pour mani­fes­ter leur désir et leur volonté de conver­sion. « Les scru­tins ont un double but : faire appa­raî­tre, dans le cœur de ceux qui sont appe­lés, ce qu’il y a de faible, de malade et de mau­vais pour le guérir, et ce qu’il y a de bien, de bon et de saint, pour l’affer­mir. Ils sont faits pour puri­fier les cœurs et les intel­li­gen­ces, for­ti­fier contre les ten­ta­tions, conver­tir les inten­tions, sti­mu­ler les volon­tés, afin que les caté­chu­mè­nes s’atta­chent plus pro­fon­dé­ment au Christ et pour­sui­vent leur effort pour aimer Dieu. » (Rituel n°148) Les évangiles de ces diman­ches, la Samaritaine, l’aveu­gle-né et la résur­rec­tion de Lazare, évoquent chacun l’un des sym­bo­les du bap­tême chré­tien : l’eau vive qui étanche la soif et qui lave de toute souillure, la lumière du Christ qui éclaire les ténè­bres de nos cons­cien­ces, le vête­ment blanc du Ressuscité. Chaque scru­tin se déroule de manière simi­laire en cinq étapes : Les caté­chu­mè­nes, revê­tus de l’écharpe vio­lette qu’ils ont reçue des mains de l’arche­vê­que lors de l’appel déci­sif, sont invi­tés à s’avan­cer. Un temps de prière silen­cieuse est suivi d’une prière lita­ni­que pour les caté­chu­mè­nes et pour toute la com­mu­nauté chré­tienne qui les entoure de sa pré­sence et de sa prière. La prière d’exor­cisme dite par le prêtre ou le diacre les mains join­tes, l’onc­tion dans la paume des mains avec l’huile des caté­chu­mè­nes et l’impo­si­tion des mains. Le « renvoi » pen­dant la litur­gie eucha­ris­ti­que. La béné­dic­tion finale au terme de laquelle les caté­chu­mè­nes sont invi­tés à la messe du diman­che sui­vant.

Père Stanislas LEMERLE

Voir la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales