mercredi
22 novembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

resurrection Au terme des célé­bra­tions de la Semaine Sainte, où nous avons pu accom­pa­gner le Christ dans sa pas­sion et nous recueillir en silence auprès de son tom­beau, voici que reten­tit aux toutes pre­miè­res heures de ce diman­che la nou­velle inouïe appor­tée par l’ange aux sain­tes femmes. Elles étaient venues avec des par­fums pour embau­mer le corps de leur Maître et nous ima­gi­nons sans dif­fi­culté leur tris­tesse en même temps que leur désar­roi à la vue du tom­beau ouvert et vide.

Mais voici que, dans la lumière du soleil levant, elles rece­vaient de l’ange du Seigneur cette annonce stu­pé­fiante : « Vous cher­chez Jésus de Nazareth, le Crucifié ? Il est res­sus­cité ! » Dans son évangile, saint Marc nous les montre prises de court, pro­fon­dé­ment bou­le­ver­sées par ce mes­sage inat­tendu. Et nous com­pre­nons leur atti­tude : « Elles étaient toutes trem­blan­tes et hors d’elles-mêmes. Elles ne dirent rien à per­sonne, car elles avaient peur. »

Les nom­breu­ses accla­ma­tions qui ponc­tuent nos célé­bra­tions pas­ca­les - « Alleluia ! Louez le Seigneur ! » - célè­brent assu­ré­ment le triom­phe du Christ sur le mal et sur la mort. Elles célè­brent aussi la part que Dieu nous donne, par pure grâce, à cette vic­toire. En effet, par la foi et le bap­tême, nous sommes res­sus­ci­tés avec le Christ, deve­nus avec lui des vivants. Comment pour­rions-nous tenir cachée cette mer­veille accom­plie par l’amour de Dieu ? A la suite des sain­tes femmes, il nous envoie témoi­gner de cette bonne nou­velle : « Rendez grâce au Seigneur : il est bon ! Eternel est son amour ! »

Père Gérard Chantereau

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales