dimanche
23 juillet 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

On peut parler lon­gue­ment de l’amour. De belle manière comme par­fois en lit­té­ra­ture. Ou bien encore de façon théo­ri­que et inter­mi­na­ble. En quel­ques mots, Jésus nous amène sur un ter­rain concret. Il pré­cise sa pensée : « Comme je vous ai aimés... ». Nous voici donc irré­sis­ti­ble­ment conduits à feuille­ter les évangiles pour redé­cou­vrir la manière d’aimer de Jésus. Nous voici invi­tés à contem­pler la saveur de sa vie peu­plée de ren­contres. Et défi­lent devant notre regard la pauvre veuve et les enfants, les pécheurs décou­ra­gés et les mala­des qui n’en peu­vent plus… Et Jésus auprès de chacun trou­vant les gestes et les mots qui disent la misé­ri­corde du Père. Nous contem­plons une vie donnée par amour en tous ses ins­tants, toute orien­tée par le souci des autres. Notre vie dif­fère de celle de Jésus. Son époque n’est pas la nôtre. Nous ne pou­vons pas l’imiter ser­vi­le­ment dans le détail, mais nous pou­vons adop­ter son Esprit. Vivre comme Jésus dans la liberté de l’Esprit, c’est inven­ter notre manière d’aimer concrè­te­ment. Famille, amis, tra­vail, quar­tier, loi­sirs, enga­ge­ments et res­pon­sa­bi­li­tés diver­ses… Tels sont les lieux où nous pou­vons faire souf­fler l’Esprit de l’Evangile. Là, nous nous ferons reconnaî­tre pour les dis­ci­ples de Jésus.

Père Christophe MARTIN

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales