jeudi
14 décembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Le 19 mars der­nier, jour de la Saint Joseph, le Pape François signait l’exhor­ta­tion apos­to­li­que post-syno­dale, Amoris Laetitia, la joie de l’Amour, des­ti­née aux évêques, aux prê­tres et aux dia­cres, aux per­son­nes consa­crées, aux époux chré­tiens et à tous les fidè­les laïcs sur l’amour et les famil­les. Elle a été tra­duite puis publiée, pour être acces­si­ble au plus grand nombre de per­son­nes, le 9 avril der­nier. Ce texte ras­sem­ble les rela­tions conclu­si­ves des deux syno­des sur la famille convo­qués par le Saint Père en 2014 et 2015 ainsi que des éléments de docu­ments magis­té­riels pré­cé­dents. Le pape puise également, comme il le fai­sait pour Laudato Si, dans des docu­ments des confé­ren­ces épiscopales du monde entier et cite quel­ques per­son­na­li­tés mon­dia­le­ment connues. A l’occa­sion de cette publi­ca­tion, l’équipe syno­dale parois­siale cons­ti­tuée depuis octo­bre 2014, se remet au tra­vail, non seu­le­ment pour lire le texte mais également nous en pro­po­ser une ana­lyse, en res­sor­tir les points saillants et en tirer quel­ques convic­tions fortes qu’elle nous par­ta­gera au cours d’une ren­contre ouverte à tous dans les mois à venir. Le tra­vail de cette équipe ad hoc ne doit pas nous dis­pen­ser de lire ce très beau texte qui, bien qu’un peu long (neuf cha­pi­tres et 325 numé­ros), demeure assez abor­da­ble. Le Saint Père, en bon péda­go­gue, nous donne d’ailleurs ce pré­cieux et ras­su­rant conseil de lec­ture : « Je ne recom­mande pas une lec­ture géné­rale hâtive. Elle sera plus béné­fi­que, tant pour les famil­les que pour les agents de pas­to­rale fami­liale, s’ils appro­fon­dis­sent avec patience, mor­ceau par mor­ceau, ou s’ils cher­chent en elle ce dont ils peu­vent avoir besoin dans chaque cir­cons­tance concrète. Il est pro­ba­ble, par exem­ple, que les cou­ples s’iden­ti­fient plus avec les cha­pi­tres quatre et cinq, que les agents pas­to­raux soient inté­res­sés sur­tout par le cha­pi­tre six, et que tous se sen­tent inter­pel­lés par le cha­pi­tre huit. »

Bonne et fruc­tueuse lec­ture.

Père Stanislas LEMERLE

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales