lundi
24 avril 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Saint Joseph est un homme juste. Cependant, avec les lumiè­res dont il dis­pose, il ne peut accueillir ce que Dieu pré­pare pour le salut des hommes. Le mys­tère du Fils de Dieu s’enra­ci­nant au cœur de l’huma­nité, pas­sant par l’accueil de la Vierge Marie, dépasse ce qu’il peut conce­voir. Le mys­tère de Noël est si étonnant qu’il ne peut l’accueillir sans l’aide de Dieu. Il lui faudra le sou­tien de l’Ange du Seigneur. Il lui faudra enten­dre : « L’enfant vient de l’Esprit Saint. » Alors il pourra consen­tir. Même si la fête de Noël nous est fami­lière, même si nous aimons chaque année nous replon­ger dans sa lumière et sa cha­leur, ne pen­sons pas lui donner toute sa place sans la grâce du Seigneur. C’est le sens de notre humble effort de conver­sion. C’est le sens de notre prière en ces der­niers jours de l’Avent. « Seigneur, accorde-nous une fer­veur qui gran­disse à l’appro­che de Noël pour bien fêter la nais­sance de ton Fils. »

Père Christophe MARTIN

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales