jeudi
14 décembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

La Parole de Dieu pro­po­sée ce diman­che nous fait com­pren­dre que nous ne sommes pas pri­son­niers de notre péché mais au contraire appe­lés à la liberté. Le pro­phète Ezékiel prend l’exem­ple de l’homme qui se détourne de sa méchan­ceté pour pra­ti­quer la jus­tice. Il men­tionne aussi celui qui fait libre­ment le chemin inverse. Dans les deux cas, cela montre qu’on peut chan­ger, que nous ne sommes pas enchaî­nés par quel­que tyran­ni­que destin. Jésus le sup­pose également. Il aver­tit les grands prê­tres et les anciens de son peuple : « Les publi­cains et les pros­ti­tuées vous pré­cè­dent dans le Royaume de Dieu. » En effet, ceux-ci ont accueilli la forte parole du Baptiste. Ils ont cru à son mes­sage. On aurait pu les consi­dé­rer comme des per­son­nes trop mar­quées par leur passé. Jésus les voit prêtes à renaî­tre à la vie. Les pre­miers, qui dis­po­sent de davan­tage de riches­ses humai­nes et spi­ri­tuel­les, n’ouvrent pas leur cœur et ne chan­gent pas leur vie. Jésus oriente notre regard vers ce fils qui, en parole, refuse d’abord le tra­vail confié par son père mais qui se ravise et décide fina­le­ment de l’accom­plir. Cela nous rap­pelle que le temps est notre pré­cieux allié. C’est le cadeau que Dieu nous fait pour sur­mon­ter nos hési­ta­tions, exer­cer notre liberté, nous mettre réso­lu­ment dans les pas du Christ, tra­vailler avec lui à la crois­sance du Royaume de Dieu.

Père Christophe MARTIN

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales