lundi
20 novembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Au fond de chacun de nous se cache un secret désir, celui d’être reconnu et applaudi. Consciemment ou incons­ciem­ment, le paraî­tre semble être la source de cer­tai­nes de nos actions. Ainsi, les repro­ches que Jésus adresse aux Scribes et aux Pharisiens dans l’évangile nous concer­nent aussi.

De fait, Jésus ne remet pas en cause l’ensei­gne­ment des Scribes et des Pharisiens. Ce qu’il leur repro­che, c’est :

  • « de dire et de ne pas faire », c’est-à-dire de ne pas mettre en pratique leurs propres enseignements ;
  • d’être exigeants envers les autres et plus tolérants envers eux-mêmes. S’il faut en croire La Fontaine dans La Besace, nous sommes « lynx envers nos pareils, et taupes envers nous, Nous nous pardonnons tout, et rien aux autres hommes. » ;
  • d’aimer à se faire remarquer des hommes par la culture du paraître et la recherche des honneurs dans les assemblées et les places publiques ;
  • bref, l’hypocrisie, cette apparente perfection qu’ils étalent au dehors alors qu’au fond d’eux, ils sont pleins de dureté et de méchanceté envers autrui.

Nous ne sommes pas meilleurs qu’eux. Combien de fois nous disons et ne fai­sons pas. Ne sommes-nous pas plus prompts à donner des conseils aux autres qu’à les appli­quer nous-mêmes ? Jésus nous recom­mande deux choses : l’humi­lité et le ser­vice. Seul le ser­vice accom­pli dans l’humi­lité et la sim­pli­cité du cœur nous élève devant Dieu. Seigneur, donne-nous des cœurs hum­bles et ser­via­bles. Bon diman­che, bonne semaine de tra­vail et de prière.

Père Thomas THON

Lire la der­nière feuille d’infor­ma­tion parois­siale

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales