lundi
19 février 2018
  Accueil du site > Actualités > Denier > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Job est un homme juste. Et pour­tant le voila atteint par le mal­heur et la souf­france. Alors il exprime sa dou­leur : « Je ne compte que des nuits de souf­france. » Lui qui se sait inno­cent, il crie vers Dieu. Sans perdre sa foi en lui, il crie son incom­pré­hen­sion et sa révolte. Or le livre de Job fait partie de la Bible. Cela veut dire qu’il est Parole de Dieu. Il fait partie de la Révélation. C’est dire que cette prière du juste qui souf­fre c’est Dieu lui-même qui nous la donne. Par sa Parole, d’une manière incom­pa­ra­ble, Dieu affirme sa proxi­mité avec celui qui souf­fre, sa com­pas­sion. Mais celle-ci s’éclaire d’une manière nou­velle dans le mys­tère de la Croix du Christ. Le Fils de Dieu fait homme est l’inno­cent qui est mis à mort sans raison. Le Fils a voulu être pré­sent au cœur du mys­tère de la souf­france. Jésus, plein de com­pas­sion pour les souf­fran­ces humai­nes, n’a cessé de lutter contre le mal et de faire gran­dir la vie autour de lui. Ainsi il ouvre un chemin à celui qui veut être son dis­ci­ple : - Chemin de proxi­mité et de com­pas­sion auprès de celui qui souf­fre. - Chemin de vie : tout faire pour faire gran­dir la vie ici-bas est une annonce et une image de la vie éternelle. C’est ainsi que Jésus fait se lever une malade. Il prédit ainsi qu’il se lèvera d’entre les morts, lui , le pre­mier-né dans la vie nou­velle.

Père Christophe MARTIN

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales