mercredi
20 septembre 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Telle fut l’annonce pro­phé­ti­que de Daniel suite à une vision. L’aspect pro­phé­ti­que de cette annonce ne sera avéré que quel­ques siè­cles plus tard, à tra­vers la vie et les œuvres de Jésus de Nazareth.

Qu’a-t-il fait d’extra­or­di­naire pour non seu­le­ment accom­plir une telle pro­phé­tie dif­fi­ci­le­ment rece­va­ble - car his­to­ri­que­ment, il est impos­si­ble de régner indé­fi­ni­ment sur tous les peu­ples et toutes les nations à la fois - mais encore la rendre audi­ble ? En clair, qu’est-ce qui fonde et jus­ti­fie la fête du « Christ Roi de l’Univers » ? L’auteur de l’Apocalypse nous pré­sente Jésus Christ comme étant le témoin fidèle, le pre­mier-né d’entre les morts, et comme sou­ve­rain des rois de la terre. Cela signi­fie que le Christ Jésus a par­fai­te­ment accom­pli la pro­phé­tie de Daniel. C’est la figure mes­sia­ni­que qui est ainsi assu­mée. Son pou­voir, sa toute puis­sance et sa sou­ve­rai­neté, il les tient de son Père qui est le Dieu Tout-Puissant et Unique. C’est dans sa fidé­lité et son obéis­sance au Père Eternel et Tout-Puissant qu’il a pu accom­plir une telle œuvre. L’expres­sion « pre­mier-né d’entre les morts » ren­voie à l’évènement pascal, avec au sommet la résur­rec­tion perçue comme la vic­toire sur la mort. Aussi, revenu de la mort, rien ne peut plus l’arrê­ter ; il est désor­mais « Tout-Puissant » comme son Père, et il entraîne à sa suite la foule immense de ceux qui croient en Lui.

En outre, cet accom­plis­se­ment devient objet de reconnais­sance et de témoi­gnage. Car dans l’évangile, lors­que Pilate demande à Jésus : « alors tu es roi ? » Celui-ci répond : « C’est toi qui dis que je suis roi. » Ainsi, si Pilate, tout païen qu’il est, affirme que Jésus est roi, c’est sans doute parce que des croyants ont reconnu en Lui des carac­té­ris­ti­ques de cette royauté jadis annon­cée et en auraient témoi­gné. Mais Jésus va plus loin en pré­ci­sant d’une part que sa royauté ne vient pas de ce monde, et d’autre part qu’il est venu dans le monde pour rendre témoi­gnage à la Vérité. Cette Vérité c’est qu’à l’image de son Père, il EST. C’est pour­quoi il peut régner éternellement sur l’Univers, lui qui est, qui était et qui vient tout comme son Père.

Père Cyprien Bombangui-Golemba

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales