mardi
25 avril 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Les qua­rante jours qui nous pré­pa­rent à la fête de Pâques, sont un temps pri­vi­lé­gié pour s’ouvrir au monde et y ren­contrer Dieu, pour nour­rir la réflexion, pour médi­ter ensem­ble, et faire de ce temps un chemin d’espé­rance avec toute notre com­mu­nauté. Partie pre­nante de la démar­che Diaconia 2013 (lancée par le Conseil National pour la Solidarité de l’Eglise catho­li­que en France en 2011), le CCFD-Terre Solidaire nous pro­pose cette année de faire le lien entre Célébration Eucharistique et Diaconie (le ser­vice du frère) en étant réso­lu­ment tour­nés vers nos frères et sœurs des pays du sud. Il y a, par­tout dans le monde, des hommes et des femmes qui refu­sent l’inac­cep­ta­ble et croient que l’action de chacun - il n’y a pas de petits ou de grands acteurs - est indis­pen­sa­ble pour sortir de la misère. Ces hommes et ces femmes, chacun selon leurs pos­si­bi­li­tés, appor­tent leur contri­bu­tion à la cons­truc­tion d’un monde plus humain parce que plus soli­daire. Se mettre au ser­vice du frère permet d’appro­cher cet « heu­reux êtes-vous » dont parle Jésus dans les Béatitudes. En signe de soli­da­rité avec tous les peu­ples de la terre, chacun peut par un don sou­te­nir les pro­jets de déve­lop­pe­ment mis en œuvre par les par­te­nai­res du CCFD-Terre Solidaire, en par­ti­cu­lier cette année en Haïti (com­mer­cia­li­sa­tion des man­gues) ou en Indonésie (pro­duc­tion agri­cole diver­si­fiée et de qua­lité). Alors, soyons « heu­reux » et, par notre don, sou­te­nons le CCFD-Terre Solidaire à pour­sui­vre sa mis­sion au ser­vice des plus pau­vres. Merci.

L’Equipe CCFD de la paroisse du Saint-Esprit

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales