jeudi
25 mai 2017
  Accueil du site > Editos > Edito
 
Enregistrer au format PDF
Edito

Le sabbat étant passé, à l’aube du pre­mier jour de la semaine - notre diman­che - quel­ques femmes amies de Jésus se ren­dent au tom­beau. Le sens de leur démar­che est clair : elles appor­tent aro­ma­tes et par­fums pour embau­mer le corps du Seigneur. Nous ima­gi­nons sans peine leur acca­ble­ment et leur tris­tesse. Or, voici que deux anges les inter­pel­lent : « Pourquoi cher­chez-vous le vivant parmi les morts ? Il n’est pas ici, il est res­sus­cité ! » Que sa dépouille ne se trouve plus là où on l’avait dépo­sée, elles vien­nent de le cons­ta­ter en effet. Mais qu’il soit res­sus­cité, voilà une révé­la­tion aussi bou­le­ver­sante qu’inat­ten­due…

Transmise aus­si­tôt par les pre­miers témoins et portée par l’Esprit, cette révé­la­tion du matin de Pâques s’est répan­due comme une traî­née de poudre. Elle est par­ve­nue jusqu’à nous. Elle est la Bonne Nouvelle que nous avons main­te­nant le bon­heur de trans­met­tre à notre tour…

Cessons donc de cher­cher le Christ parmi les morts. Quittons « ce qui ne peut que vieillir », comme dit la litur­gie du Carême. Accueillons dans la joie la mer­veille de Pâques mani­fes­tée pour notre com­mu­nauté par le bap­tême de six adul­tes au cours de cette sainte nuit : au cœur de notre vieux monde, le monde nou­veau est déjà pré­sent. La vic­toire du Christ à jamais vivant est déjà la nôtre !

Père Gérard Chantereau

Découverte de notre église
Si, jusqu’en 1932 le territoire de notre paroisse fut rattaché à Notre-Dame de Bercy, l’urbanisation de notre quartier depuis 1860 nécessita rapidement la construction d’un nouveau lieu de culte. Un terrain fut acheté en 1927 par l’Archevêché – le Cardinal DUBOIS à l’époque, et son auxiliaire Mgr CREPIN - entre l’avenue Daumesnil et la rue Claude Decaen. La crypte de notre église fut inaugurée dès l’Ascension 1929. Elle fonctionna en chapelle de secours en attendant que l’église supérieure s’édifie. Par manque de subsides les travaux n’avancèrent que lentement. A la mort du Cardinal DUBOIS fin 1929, celui-ci fut remplacé par Mgr VERDIER, qui lança ses fameux CHANTIERS DU CARDINAL en 1932, et reprit la suite de la construction (...)
Plan du site |  Mentions légales