En « AVENT » pour accueillir Jésus en nous dans le prochain.

En « AVENT » pour accueillir Jésus en nous dans le prochain.

L’Avent est l’annonce de la venue du Seigneur. Il nous prépare non seulement à la commémoration de sa première Venue à Noël, mais aussi à son Retour glorieux à la fin des Temps, ainsi qu’à ses venues quotidiennes dans notre vie. Trois avènements qui appellent notre attente.

Le temps de l’Avent s’ouvre par un appel à l’espérance : « Redressez-vous et relevez la tête, car votre rédemption approche » (Lc21, 28). Jésus vient combler notre espérance en nous accordant le bonheur sans fin et le salut définitif. C’est donc une attente joyeuse et confiante.

Aux côtés des mots Venue et Attente qui caractérisent bien le Temps de l’Avent, le terme « accueil » prend aussi une place importante. Il s’agit d’accueillir le Seigneur notre Sauveur qui vient. Mais comment l’accueillir ?

Jésus lui-même nous donne la consigne : « Restez éveillés et priez en tout temps » (Lc21, 36). Ainsi l’attente du Seigneur n’est pas pure passivité. Elle demande des efforts et se traduit dans des attitudes, notamment une vie de prière plus intense, nourrie par une écoute attentive de la Parole de Dieu, une participation plus active et plus assidue à l’Eucharistie (lieu par excellence où le Christ vient nous rencontrer) et à la vie de la communauté, une fréquentation du sacrement de la réconciliation …, à chacun de trouver le ou les points d’efforts pour disposer son coeur à la venue du Seigneur.

Nous ne devons pas oublier que Jésus vient à nous, non pas sous la figure d’un ange, mais plutôt en se faisant homme. Ainsi l’accueil du prochain, l’écoute et l’ouverture à autrui, proche ou lointain, est une disposition du coeur pour accueillir le Seigneur.

Bon temps de l’Avent et bonne Année Liturgique (C)

Père Thomas THON

Le Saint-Esprit vous accueille !

Le Saint-Esprit vous accueille !

« Sans l’Esprit-Saint, Dieu est loin, le Christ reste dans le passé, l’Evangile est une lettre morte, l’Eglise une simple organisation, l’autorité une domination, la mission une propagande, le culte une évocation, et l’agir chrétien une morale d’esclave.

Mais en Lui: le cosmos est soulevé et gémit dans l’enfantement du Royaume, le Christ ressuscité est là, l’Evangile est puissance de vie, l’Eglise signifie la communion trinitaire, l’autorité est un service libérateur, la mission est une pentecôte, la liturgie est mémorial et anticipation, l’agir humain est déifié. » Métropolite Ignace de Lattaquié (1920-2012)

A travers toutes les activités de la paroisse, mettons nous à l’écoute de son patron, le Saint-Esprit. N’hésitons pas à y participer et à en proposer de nouvelles, chacun a sa place et son rôle à jouer.

Père Arnaud DUBAN, curé.

C’est la rentrée sur la paroisse !

C’est la rentrée sur la paroisse !

« Puisque l’Esprit est votre vie, laissez-vous conduire par l’Esprit » Ga 5, 23.

La rentrée paroissiale a lieu ce 17 septembre mais dès à présent, même si tous les paroissiens n’ont pas encore rejoint leur résidence habituelle et renoué avec leurs activités coutumières, nous nous projetons dans l’année à venir qui aura pour thème l’Esprit-Saint ! Original me direz-vous ? « Revisité » dirait l’esprit du monde, plutôt « renouvelé » dans la perspective des 90 ans de la fondation de notre église que nous célébrerons à la Pentecôte 2018. Par cet anniversaire, il ne s’agit pas seulement d’évoquer une naissance mais de savoir quels fruits toutes ces années ont portés pour en rendre grâce.

La matinée du samedi 16 septembre sera consacrée à une réflexion sur le rôle de l’Esprit Saint dans notre vie, personnelle et communautaire à partir du verset de l’épître aux Galates : « Puisque l’Esprit est votre vie, laissez-vous conduire par l’Esprit » Ga 5, 23.

Elle servira d’introduction à une série d’enseignements donnés notamment pendant les temps privilégiés, Avent, Carême et temps pascal, sur la vie de l’Esprit et dans l’Esprit. Au-delà de la question : « Esprit es-tu là ? » nous pourrons nous demander : « Sous l’emprise de l’Esprit-Saint, suis-je encore libre ? » ou « Comment discerner le mauvais esprit du bon ? », réfléchir comment certaines grandes figures de l’Eglise se sont laissées guider par l’Esprit, méditer quelques prières adressées à l’Esprit-Saint …

Bonne rentrée à tous avec l’Esprit-Saint !

Père Arnaud Duran